[Litt-Cinéma] 2001 : A Space Odyssey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Litt-Cinéma] 2001 : A Space Odyssey

Message par Masharu-Law le Jeu 10 Déc - 2:21

FAUT QUE J'EVACUE MON STRESSE What a Face *hurle dès qu'il voit un monoliht noir... What a Face*

Rapide présentation de l'oeuvre :
2001 : A Space Odyssey est le premier d'une série de 4 films/roman de science-fiction réalisé par Stanley Kubrick et Arthur C. Clarke. Le livre (Clarke) et le film (Kubrick) présentent la même chose à 2-3 détails près. Le film est classé comme un des chef-d'oeuvres du cinéma et à reçu des prix, mais ça c'est avant que je regarde et que je m'y fasse une opinion "de-gamin-de-10-ans-traumatisé-à-vie" What a Face.

Maskash à la flemme, alors Wikipédia a écrit:L'aube de l'humanité. L’Homo n'est qu'un animal parmi d'autres. La faim taraude une tribu d'hommes préhistoriques réfugiée dans des cavernes. Sans défense contre les prédateurs, chassés de leur point d'eau par un groupe rival, ils sont sur le point de disparaître. Un matin, ils découvrent devant leur refuge un imposant et intrigant monolithe noir. Sous son influence, ils ont l'idée de se servir d'os comme armes et résolvent leur problème de nourriture en tuant du gibier, passant de l'état d'herbivore à celui d'omnivore. Ce premier acte de violence est suivi par une attaque du point d'eau, au cours de laquelle le chef du groupe rival est tué.

En 1999, des vaisseaux spatiaux voyagent dans l'espace. Le savant américain Dr Heywood Floyd se rend sur la Lune où il est chargé de recommander aux savants de maintenir le secret sur une fantastique découverte. Il va ensuite contempler la découverte en question : un monolithe noir (voir : Anomalie Magnétique de Tycho no. 1), enterré volontairement selon les savants il y a quatre millions d'années. Quand le soleil se trouve immédiatement au-dessus de lui, il émet un puissant champ magnétique qui parasite les signaux radios des astronautes jusqu'à la douleur.

Dix-huit mois plus tard, mission Jupiter. En 2001 : Un vaisseau (le Discovery One) fait route vers Jupiter avec comme équipage deux astronautes (Dave Bowman et Frank Poole), trois savants en hibernation et l'ordinateur HAL 9000. Ce dernier, à la pointe de la technologie, dirige toutes les manœuvres du voyage. Au cours d'une conversation qu'il a entamée et qui devient embarrassante, HAL signale une panne imminente. La pièce prétendument défectueuse est inspectée par les deux astronautes qui, ne trouvant rien d'anormal, s'inquiètent de l'erreur de l'ordinateur, et pensent même à le déconnecter... HAL se défend en provoquant la mort de Poole et des savants en hibernation. Le survivant, Bowman, réussit à déconnecter l'ordinateur et à prendre connaissance d'un message enregistré à l'attention de l'équipage : l'enregistrement indique la découverte d'un artefact extra-terrestre sur le sol lunaire (le monolithe). À l'exception d'une onde radio émise en direction de Jupiter (d'où la destination de la mission), tout reste, selon la communication, mystérieux à son sujet...

Jupiter et au-delà... près de Jupiter, Bowman quitte le Discovery à bord d'un Pod, vaisseau sphérique à une place, apparemment pour observer un monolithe semblable à celui observé sur Terre au début et qui flotte dans l'espace (dans le roman, il se situe sur Japet, un des satellites de Saturne). Bowman est alors aspiré par un passage s'ouvrant dans l'espace, et se retrouve, après un voyage étrange, dans une suite de style Louis XVI, s'y voit vieillir prématurément et, mourant, voit le monolithe noir à son chevet. Il renaît alors sous la forme d’un fœtus astral qui retourne vers la Terre.

Le seul "truc" du film que j'ai assez bien aimé c'est tout ce qui ne se rapporte pas à cette ***** de monolith noir, objet qui va hanter mes nuits maintenant moi qui ne fait jamais de cauchermar Dingue. Je vous parle du film, je l'ai regardé en entier seulement pour le cadre de nos cours d'anglais (qui d'ailleurs font exprès de zapper les 3/4 du film, nous conseille de le voir chez soit et nous font mourir de peur avec se genre de chose relevant du philo-metaphysique, pire qu'un film d'horreur, les connards XD). Je m'attendais pas du tout à cela. Mais bon je vais vous parler spécifiquement du pavé noir. Par 4 fois on voit cette ***** ambulante. La première apparition se produit de façon innatendu (j'en pleure de fatigue là XD), lorsque les hommes préhistoriques se réveillent à coté de le monolight tout juste absente ya quelques heures avant. LOL ! MDR ? Non pas pour autant. La seconde n'est pas attendu mais assez troublante. On est en 2001. Les hommes découvrent une monolith dans un cratère lunaire. Celui-ci émet alors un violent sont strident (blablabla je vous raconte pas). 3e et 4e apparition, c'est à la fin lorsque le héros-spationaute tente de prendre l'objet noir en orbite autour de Jupiter. Et là ça part en live total (si vous regardez, accrochez vous bien mais vraiment bien) : Voyage spatio-temporaire de la mort qui tue (qui dure presque 5 à 10 minutes, avec un sonore qui tue la conscience), puis le gars se retrouve aussi bizarrement que dingue, toujours dans son mini-vaisseau, dans une chambre blanche, sol moderne mais décoration à la Louis Machin (voir citation plus haut). Le gars étant dans un sale état, voit la monolith et se transforme en... Fœtus, dit "astral". Et là je simule ma tête : affraid (en puissance infinie).

What a Face face: What a Face... EKEHHFDJF.ZLKCVELV KRKIN?KR ?

Voilà, fin du film, j'avais déjà pris mes notes pour les cours vite-fait, et j'ai embrayé de suite sur Nagui, Naruto et Journal 13h avec notre ami Pernaut, puis vaisselle en écoutant l'OST de SSBB pour évacuer la dose de stresse en trop. N'empêche, l'ambiance glauque des thèmes musicaux (sauf la Valse de Vienne) et des images qu'on avait déjà vu en anglais me donne de sérieuses idées pour un de mes projets futurs XD.

Si vous avez vu ce film ou lu l'oeuvre écrite, n'hésitez pas à poster vos commentaires. Si vous ne l'avez pas vu ce film : GARE AU MONOLITH NOIR, ou lisez le roman ça serait plus sage Smile.

Et si je plaçais des monolith partout partout dans Quartz/Turquoise, de couleur noir, opaque, qui font exprès 1*4*9 de dimension et qui... Non Neutral.


--- à venir ---
avatar
Masharu-Law
Administrateur
Administrateur


http://nchallenge.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Litt-Cinéma] 2001 : A Space Odyssey

Message par DBK le Jeu 10 Déc - 2:50

J'adore Stanley Kubrick (surtout l'Orange Mécanique)! Very Happy
avatar
DBK
Membre
Membre


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Litt-Cinéma] 2001 : A Space Odyssey

Message par Masharu-Law le Jeu 10 Déc - 11:35

J'espère que toutes ses créations ne sont pas comme 2001 XD.

N'empêche faut que je jette un coup d'oeil sur les suites de 2001 (même si elle ne sont pas faites par Kubrick).


--- à venir ---
avatar
Masharu-Law
Administrateur
Administrateur


http://nchallenge.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Litt-Cinéma] 2001 : A Space Odyssey

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum